Prêt immobilier : convaincre son banquier en 3 étapes

Prêt immobilier : convaincre son banquier en 3 étapes

Qui dit prêt bancaire, dit...

Banquier !

Dans un investissement immobilier c’est votre meilleur allié.

Mais avant d’être copain-copain, celui-ci va juger votre solvabilité, votre projet locatif, vos connaissances…

Dites-vous bien que le banquier est comme vous : il n’aime pas prendre de risque.

Pour cela il veut s’assurer d’une chose : retrouver ses sous (enfin ceux de la banque).

Dans cet article je vous détaille le rendez-vous avec mon conseiller qui a eu lieu quelques semaines avant de réaliser mon premier investissement.

Un objectif : le convaincre de m'accorder un prêt !

Etape 1 : rassurer son banquier

Personnellement j’ai toujours vu mon conseiller bancaire comme un partenaire.

Selon son profil et son expérience celui-ci peut vous beaucoup apporter :

  • Des investisseurs font peut-être partie de son portefeuille clients
  • Vous faire partager le résultat des investissements qu’il a financé

Ne perdez pas temps si la relation avec votre conseiller bancaire n'est pas beau fixe, changez-en !

Le fait d’entretenir une relation de qualité avec celui-ci peut clairement changer la donne et vous permettre de tirer votre épingle du jeu :

  1. Négocier un taux d’emprunt bas
  2. Déléguer l’assurance de prêt
  3. Dépasser le plafond d’endettement de 33%

Comme je vous le disait en intro, la banque n’aime pas prendre de risque. Ce qui est bien normal : je te prête un objet ou des sous, j’ai légitimement la crainte que tu ne me le rendes pas.

Le banquier est comme vous !

Il veut s’assurer que vous pourrez rembourser la somme qu’elle vous a prêté (et les intérêts aussi).

Selon moi, une situation bancaire irréprochable ressemble à ceci :

  1. Un compte perso propre :
    1. Aucun prêt à la consommation (Cofidis et autres crédits qui vous appauvrissent)
    2. Pas de dépenses inutiles qui viennent racketter votre compte bancaire (bouquet TV, abonnement divers…)
  2. Un compte jamais débiteur (un incident ça peut arriver on est d’accord)
  3. Un peu d’épargne : épargner tous les mois, même de petites sommes, prouve :
    1. Vous vivez en dessous de vos moyens (on appelle cela le « reste à vivre »)
    2. Malgré ce trop perçu vous êtes raisonnable
    3. Vous préparez votre avenir en cas de coup dur (perte d’emploi, changer de voiture…)
  4. Un taux d’endettement bas

Vous devez vous la jouer 1er de la classe !

Etape 2 : projeter son banquier

L’étape 1 vous a permis de le convaincre de votre sérieux et de votre santé financière, il est temps de lui faire part de votre projet.

Chacun d’entre nous a sa raison pour investir dans l’immobilier :

  • Agrandir son patrimoine
  • Préparer sa retraite
  • Créer une nouvelle source de revenus
  • Conserver son niveau de vie en cas de coups dur

Vous devez clairement définir votre objectif.

Prenez un papier et notez vos objectifs :

  • Suis-je en capacité de le réaliser ?
  • Sous quels délais ?
  • Quelles actions je vais mettre en place pour le concrétiser ?

 Ce petit exercice permettra de vous organiser et de préparer votre discours pour votre conseiller.

Il est essentiel de lui faire ressentir le besoin profond qui anime votre investissement.

Partagez-lui votre enthousiasme, votre énergie débordante et surtout faîtes-lui part que vous êtes à la recherche d’un partenaire pour vous aider à réaliser ce projet.

Cela ajoute à votre crédibilité et participe à gommer votre statut de débutant.

Enfin faites-lui part des caractéristiques du bien visé :

  1. Appartement ou maison
  2. Localisation
  3. Surface
  4. Fourchette de prix
  5. Cible : étudiant, jeune actif, famille…
  6. Montant du loyer potentiel

Etape 3 : convaincre son banquier

En tant que débutant, vous n’avez encore jamais réalisé d’investissement locatif. Soyez clair et direct avec votre conseiller sur ce point.

Vous avez conscience de vos faiblesses et vous savez où voulez aller !

Pour combler cette situation, vous avez lui expliquer que vous allez prendre le temps de vous former sur ce domaine en lisant beaucoup.

Votre objectif est d’investir correctement !

"En effet je suis à la recherche d’un appartement d’où le loyer viendra couvrir bien plus que la mensualité du prêt afin de de générer un cash-flow positif."

"Et contrairement au 90% des investisseurs lambda, je ne compte pas acheter une dette."

Démontrer la cohérence et la solidité de votre projet !

Vous pouvez terminer le rendez-vous en demandant à votre conseiller de réaliser une simulation.

Pour résumer cet article, convaincre son banquier n'est pas compliqué en soi.
Les chiffres comptent beaucoup mais une part de sentiment entre également en jeux.

Désormais vous avez toutes les cartes en main pour lancer vos recherches.

Vous hésitez à sauter le pas ? Téléchargez mon livre gratuit :

« 3 fausses excuses
qui vous empêchent d'investir »

3 fausses excuses qui vous empêchent d'investir

je déteste les spams comme vous :
votre email ne sera ni cédé ni revendu.

Sur le même sujet

Cashflow négatif : 90% des investisseurs font cette erreur

Cashflow négatif : 90% des investisseurs font cette erreur

Négociation avancée : baisser le prix de vente en 3 étapes

Négociation avancée : baisser le prix de vente en 3 étapes